B A N G A N A
Bonjour !

Le Maître du Jeu actuel (l'auteur de ses lignes) est actuellement en congés et n'est pas susceptible d'animer le jeu 'Bangana' durant la période estivale, mais pour des raisons ludiques évidentes et afin de ne pas empêcher ceux qui le voudraient de jouer, le forum reste ouvert mais avec les inconvénients que présente l'absence IRL de l'admin et RP du président de la République.

L'activité reprendra comme à son habitude à compter du mois de septembre (mi-septembre début octobre au plus tard) avec la mise en oeuvre de plusieurs projets qui seront annoncés à cette période.

D'ici là, l'équipe du Bangana se joint à moi pour vous souhaiter de bonnes vacances et un bel été !

Cordialement,
Guy.


Bienvenue en République Indépendante et Populaire du Bangana !
 
PrésentationPrésentation  sportsport  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  AccueilAccueil  

Partagez | 
 

 L'ECHO DU PLATEAU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Colonel Funeray

avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 28/08/2016

MessageSujet: L'ECHO DU PLATEAU   Mer 12 Avr - 13:19



Numéro spécial histoire : L'épopée de Brakassé


Pour ce numéro spécial Histoire, revenons dans le temps ! Nous allons nous intéresser à un personnage légendaire bien que méconnu, donnant lieu encore aujourd'hui à toutes les moqueries imaginables... mais qui connaît l'histoire véritable du chef Brakassé ?

Avant la colonisation, les Koussi, habitants des zones côtières marécageuses et inhospitalières, n'avaient pas encore bénéficié des richesses du commerce international. Les Koussa leur damaient régulièrement le pion au cours d'équipées punitives.

Malgré tout, le réseau de villages koussi était bien organisé et avait plusieurs fois résisté aux assauts des étrangers arrivant par la mer. A cette époque, le chef du clan de Zambizar, Tonton Brakassé, était considéré comme le plus puissant koussi. Il réussissait à fédérer tous les villages côtiers lors des incursions des pirates pryans, encore nombreux de ce côté du continent. C'est grâce à lui que le Bangana était considéré comme peuplé de guerriers farouches, et donc impossible à coloniser par les Grandes Puissances du Nord.

Lorsqu'il mourut d'une épidémie de phlémingite foudroyante, c'est son fils aîné, No'no Brakassé, qui dut reprendre le flambeau. Malgré l'avis défavorable des sorciers zambizars, qui le considéraient comme un simple d'esprit bon à rien, il s'installa sur le trône quelques jours plus tard.

Au cours d'une tempête, quelques mois plus tard, un simple pêcheur rançais échoua sur une plage koussi. Persuadé d'être condamné à la mort la plus atroce, il rassembla quelques bouts de bois pour tenter de se défendre et se fit le plus discret possible.
Mais un guetteur koussi le remarqua et en avisa Brakassé. Celui-ci décida de lever une armée de 50 000 hommes (à peu près tous les hommes koussi en état de se battre) pour impressionner l'envahisseur. Le recrutement fut difficile, puisque le Bokoudo était dans la saison des récoltes et que tous les hommes étaient aux champs.

Brakassé décida d'utiliser la force et monta une milice de recrutement chargée d'arracher les hommes à leurs récoltes et d'exécuter les réfractaires. Environ 10 000 hommes moururent dans l'opération. La récolte de l'année fut perdue.

Les autres se rendirent tant bien que mal sur la région côtière, et Brakassé ordonna d'encercler l'intrus (qui n'avait même pas remarqué l'agitation et commençait à se construire une cabane sur la plage). Persuadé qu'il était armé et hautement dangereux, Brakassé décida de construire un mur d'enceinte pour mieux l'observer et préparer l'assaut. Mais c'était la période des moustiques Kipiké, porteurs de la maladie des Marais. 20 000 hommes moururent pendant les 2 longs mois que durèrent ce chantier forcé.

Il restait encore 20 000 hommes, mais fatigués et affaiblis. Brakassé demanda à commander le mouvement des troupes lorsque l'heure de l'assaut fut venue, selon lui. Il organisa un grand contournement stratégique passant par le lit en crue du Petit-Banga, un fleuve côtier, qui nécessita la construction de 400 radeaux en bois précieux. Conçus par Brakassé en personne, qui croyait recevoir des instructions du Grand Requin Blanc pendant ses rêves, ils étaient trop légers et se brisèrent tous au moment de passer le fleuve.
Les 20 000 hommes restants furent tous emportés par les flots, y compris Brakassé lui-même.

La récolte perdue par la conscription forcée aboutit rapidement à une famine historique : 70% des Koussi moururent en deux mois.

Lorsque une escouade légère vint chercher le pêcheur naufragé quelques mois plus tard, ils furent surpris du calme inhabituel de la côte. L'information remonta vite, plusieurs autres bataillons d'éclaireurs s'enfoncèrent ensuite sans problème en amont du Banga, et les Puissances Colonisatrices furent rapidement au courant : il n'y avait plus personne en territoire koussi, sinon quelques vieillards faméliques et des enfants abandonnés. Les guerriers légendaires étaient introuvables, par la faute de Brakassé.

En quelques mois, la Colonisation fut pliée et la Puissance Occupante fonda officiellement les deux départements de Côte-de-Fer et Côte-d'Email. L'histoire du Bangana était changée à jamais.

Depuis, le nom de Brakassé évoque cet épisode catastrophique, et constitue une insulte classique, en politique comme en sport...
Revenir en haut Aller en bas
Triomphant Sékissa
Admin
avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 14/05/2013

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PLATEAU   Mer 12 Avr - 18:28

Bravo à ce nouveau journal !

Une histoire qui met bien en lumière la crétinerie infinie du peuple koussi.

_________________
Commandant Triomphant Eloi Martial Sékissa
Président de la République
Grand Duc de Kalésie
Arrondisseur du Bas-Banga
Revenir en haut Aller en bas
Bruno Moubamba

avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 02/11/2016

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PLATEAU   Mer 12 Avr - 18:31

Les Koussi firent brûler tout les journaux de leur territoire !
Revenir en haut Aller en bas
Triomphant Sékissa
Admin
avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 14/05/2013

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PLATEAU   Mer 12 Avr - 19:29

Allons allons ! Notre pays est moderne maintenant ! Les petites querelles interethniques sont finies... même si les Koussi sont des chochottes incapables de se défendre...

Au fait : Il reste le Gouvernorat des Deux-Fleuves si vous voulez une province.

_________________
Commandant Triomphant Eloi Martial Sékissa
Président de la République
Grand Duc de Kalésie
Arrondisseur du Bas-Banga
Revenir en haut Aller en bas
Driss Diakité

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 11/04/2017

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PLATEAU   Mer 12 Avr - 19:37

Là où sont disposés la majorité des camps militaires? Soyons sérieux Monsieur le président.
Les moubambistes bandent à la vue de chaque arme, ils y voient un moyen d'extermination du reste de la population. Préservons la coexistence pacifique.

Se gratte le tympan.

Tiens, j'ai une idée. Je décide de créer le RCP ! Le Rassemblement pour la Coexistence Pacifique.
Revenir en haut Aller en bas
Bruno Moubamba

avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 02/11/2016

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PLATEAU   Mer 12 Avr - 20:39

Je vois M.Diakité que sous vos déguisement vous travaillez pour les Koussa.

Il n'y aura de coexistence que lorsque les Koussi et les Koussa seront égaux ! Tant au plan légal que social où les insultes Koussa sont notre quotidien !
Revenir en haut Aller en bas
Triomphant Sékissa
Admin
avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 14/05/2013

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PLATEAU   Lun 17 Avr - 18:34

Très bon journal même si on aurait pu espérer un reportage sur la campagne présidentielle !

Qui c'est vrai n'est pas très animée, c'est dommage. ...

_________________
Commandant Triomphant Eloi Martial Sékissa
Président de la République
Grand Duc de Kalésie
Arrondisseur du Bas-Banga
Revenir en haut Aller en bas
Colonel Funeray

avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 28/08/2016

MessageSujet: Re: L'ECHO DU PLATEAU   Mar 25 Avr - 9:05

FLASH SPECIAL



Les élections présidentielles ont vu la victoire attendue du Président sortant, Triomphant Sékissa (MoMoBa), sur ses concurrents Driss Amani Diakité et Bruno Moubamba, respectivement gouverneurs du Bokoudo et de la province des Deux-Fleuves.

L'armée s'étoffe avec l'arrivée du lieutenant Denis Massamba, originaire des Deux-Fleuves et qui briguerait la place de M. Moubamba. Ce dernier, un Koussi, se sentirait exilé aux Deux-Fleuves. Il est toutefois récemment devenu le dirigeant le plus actif du pays avec le commandement de deux entreprises d'Etat, la COFODE et la RHB, et de la Ligue de Balopié, pourvue de 3 M£B de budget mensuel.

Sur le front international, un diplomate yssois s'est installé la semaine dernière dans le quartier colonial à Largeville. Ys est un Empire aristocratique qui a connu des jours meilleurs mais conserve un réseau influent dans les ports du Micromonde. Souhaitons aux Yssois un bon accueil au Bangana, et une fructueuse coopération entre les deux pays. Les riches Yssois seraient intéressés par le sous-sol banganais, riche en pierres précieuses, dont l'exploitation est exclusivement gérée par le monopole d'Etat la COBADIPP, à la tête de laquelle M. Diakité vient d'être nommé.

SPORT

Les paris de Kowako n'ont pas encore repris malgré un certain intérêt de la population. En cause, un flou relativement important autour des règles officielles, faisant craindre des arnaques et dérapages.

PEOPLE

Le Colonel Funeray reste l'homme le plus riche du Bangana, avec une fortune estimée à plus de 30 millions de £yass.

ECONOMIE

Le syndicat des scribouillards de presse et de bafouilleurs radio (SSP-BRB) fait signer aujourd'hui une pétition pour le soutien de l'Etat aux entreprises de presse. Celles-ci, gravement fragilisées par la crise précédente, n'ont plus les ressources pour faire face à la chute des ventes. La SSP-BRB demande une dotation de 10 M£B par mois, à répartir entre les journaux et selon un indice de popularité à définir. Le monde de la presse a vu arriver deux agences récemment, Bangapresse, affiliée au pouvoir, et Bangana News, publiée par le Roi Delfrous mais cryptée sur le réseau national.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ECHO DU PLATEAU   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ECHO DU PLATEAU
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel a été le meilleur jeu de plateau auquel vous avez joué pendant l'année 2009-2010 ?
» [Dérivé] Vos jeux de plateau BIONICLE
» okko le jeu de plateau
» Plateau du Puits de soleil : techniques !
» [Target Earth] UFO sur un plateau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
B A N G A N A :: Bangana :: Presse-
Sauter vers: